Chaufferie biomasse - Crédit : Andrei Merkulov/stock.adobe.com

Aides et subventions

Plusieurs dispositifs permettent d’aider les collectivités, les entreprises et les particuliers dans la mise en place ou la modernisation d’équipement utilisant du bois énergie.

Pour les collectivités et les entreprises

Pour les « petites chaufferies » (< 1200 MWh/an) : 

  • Les contrats de développement des énergies renouvelables thermiques portés par l’ADEME :  accompagnement technique, aide aux études et aux investissements . Ces contrats visent à développer les ENR&R thermiques sur un patrimoine ou sur un territoire cible, avec des projets portés par des acteurs locaux.
     
  • L’appel à projets de la Région Île-de-France : jusqu'à 50% des dépenses éligibles (subvention maximale : 500 000€)
     
  • L'aide proposée par le Parc naturel régional du Gâtinais français « Acquisition et pose de chaudière plaquettes bois avec filtre à particules ». Cette aide concerne les projets d'installation de systèmes de chauffage collectifs au bois déchiqueté situés sur le territoire du Parc et dont les besoins énergétiques totaux sont inférieurs à 1 162 MWh/an. L'aide peut représenter 50 % des dépenses (plafond entre 60 et 80 000 € en fonction du type de porteur de projets).

 

Pour les « moyens et gros projets » (> 1 200 MWh) :

 

Pour les installations industrielles (> 12 GWh/an) : 

  • Appel à projets national Biomasse Chaleur Industrie Agriculture Tertiaire (BCIAT) issu du Fonds chaleur de l’Ademe. Cet appel à projets est à destination d’entreprises du secteur industriel, agricole, et tertiaire privé, visant à s’alimenter en chaleur renouvelable. Il s’agit d’aides à l’investissement et au fonctionnement.

 

En savoir +

Consultez l'article Une source d’énergie à articuler avec les autres sources disponibles sur le territoire : la démarche EnR’Choix

Chauffage au bois bûche Île-de-France - Crédit : Atlanbois

Pour les particuliers

Il existe plusieurs types d’aides pour les particuliers qui souhaitent renouveler leur équipement de chauffage ou se mettre au chauffage au bois.

Sachez qu'en remplaçant votre ancien appareil, vous aurez un double effet positif : pour l’environnement, en contribuant à diminuer la pollution de l’air, mais aussi pour le rendement énergétique plus élevé, qui fera diminuer votre facture de chauffage.

 

Ce guide de l’Ademe, mis à jour en 2021, présente en détail les différentes aides financières dont vous pouvez disposer pour réaliser des travaux de rénovation énergétique dans votre logement : MaPrimeRenov, les aides des fournisseurs d’énergie, la TVA à taux réduit, l’éco-prêt à taux zéro, le chèque énergie... Tout est détaillé dans ce guide.

Il existe également un Fonds Air Bois, opéré par l’Ademe et la Région Île-de-France pour renouveler les appareils de chauffage au bois datant d’avant 2002. Le nouvel équipement devra être de type « Flamme verte 7 étoiles », ou équivalent, et servir de moyen de chauffage principal. L’aide consiste en une « prime air bois » de 1000 € + 1000 € de bonus éventuel.

 

Dans tous les cas, faites-vous accompagner par un conseiller FAIRE, qui pourra vous aider en réalisant gratuitement un bilan de votre consommation énergétique et vous conseiller sur l’équipement adapté à vos besoins. Il peut aussi identifier les aides financières auxquelles vous pouvez prétendre.